Dessiner ma vulve m'a donné confiance en moi


Depuis la nuit des temps, il est commun de voir des statues d'hommes nus, de dieux grecs montrant leur pénis sans complexe.

Qui n'a jamais vu des dessins de bites sur les murs de sa ville, ou des gribouillis de zizis sur les bureaux de son école ?


En contre-partie, le célèbre tableau "L'origine du monde" de Gustave Courbet, représentant l'entre-jambe d'une femme était exposé au musée d’Orsay jusqu’à il y a peu dans une pièce dont l’accès était dissimulé derrière un rideau… Et si je vous demandais de dessiner une vulve, en seriez-vous capable ?


L'origine du monde, Gustave Courbet

Que nous vaut ce manque et cette peur de la représentation du sexe féminin ?


Et bien, moi je dis en avant les dessins et représentations diverses de vulves, minous et foufounes !


Telle a été mon auto-thérapie intuitive. Je me suis dessinée nue, j'ai dessiné un clitoris géant (60x40cm !!), et puis j'ai pris en photo et dessiné ma vulve. Et bien je vous assure que ça a changé ma vie de femme !


Il est grand temps de changer nos croyances, conscientes ou inconscientes (hommes et femmes). Arrêtons d'avoir honte car en réalité chaque vulve est différente, tout comme chaque visage, chaque corps… c'est la beauté de la diversité humaine, non ?

Il semble qu'à notre époque nous ayons une fausse représentation de ce à quoi "doit" ressembler le corps de la femme, ainsi qu'une vulve . Bien épilée, lisse, rien qui dépasse...


Or, les "petites lèvres" sont souvent plus grandes que les "grandes lèvres", notre vulve change de taille, d'aspect et même de couleur par la stimulation ou au cours de notre vie. Il y a tant de vie dans cet organe, c'est incroyable !


En dessinant ma vulve, je crée ma propre représentation et je me réconcilie avec ma propre vision, ma propre image de ce qu’une femme est réellement. Ça me donne le droit d’être qui je suis, simplement.

Et puis ça lève les tabous, ça dédramatise, ça rend les choses plus légères car la sexualité et nos parties intimes n'ont pas à être un sujet lourd.


J'aime dessiner ma vulve, l'observer avec amour. J'aime aussi en dessiner d'autres, de toutes les formes. Des petites, des grandes, des aériennes, des rigolotes, des fleuries…

C'est un peu comme reconnecter avec sa petite fille intérieur qui expérimente un truc marrant et tout à fait naturel.


J'en suis arrivé à un constat : pour être une femme libre dans sa tête et dans son corps, il faut se connaitre, s'accepter et s'aimer.

Alors, connais ta vulve, accepte-la, aime-la, dessine-la.


Essaye, ça fait du bien et ça libère ton énergie féminine ;)




Posts récents

Voir tout

Je consulte en visio, à mon domicile, à ton domicile, à l'Espace Améthyste à Yssingeaux (au dessus de la boutique Marjolaine) et durant les beaux jours, en nature accompagnée de Léon le camion (mon van aménagé cosi)

Abonne-toi à ma Newsletter

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc

SIRET : 824 257 738 00026 © 2020 Otonomia • Propulsé par Wix